Consultez tous les avis

Registre numérique de concertation

La concertation officielle sur le Contournement Ouest de Nîmes s'est déroulée du 27 février au 7 avril 2017.
Durant cette période, les avis émis sur le projet ont été publiés régulièrement.
Les messages d'insulte ou de diffamation, les message à caractère raciste ou incitant à la violence ou à la haine, sont exclus.

162 avis

Mis en ligne le par MHR

Ce projet est indispensable pour désengorger la 106 à l'entrée de NIMES.

Ceux qui sont contre, ils le sont surtout pour se protéger des nuisances potentielles qui sont chez "leur voisin" mais qui ne veulent pas devant leur porte. Quant à Caveirac , la commune est déjà défigurée de part les multiples constructions. Quant à l'argument de la garrigue détruite le programme du Petit Vedelin ne fait bondir personne ?

Oui à ce contournement qui aurait du être fait depuis longtemps

Mis en ligne le par Bros

Voilà une réalisation qui mettrait fin à ces interminables files de voitures qui venant d'Alès, se forment dès la montée de Barutel, et quelquefois bien avant.

Il faudrait dans le même temps, que la 2x2 voies se prolonge depuis La Calmette, nous aurions enfin une liaison, entre les deux premières villes du département, digne du 21ème siècle.

Mis en ligne le par MARSALONE

Encore un simulacre de concertation puisque nos élus ont déjà donné leurs recommandations en faveur du tracé Est le 1er avril sans attendre la totalité des avis des citoyens qui ont jusqu'au 7 avril pour faire leurs remarques !

Nous ne nous faisons donc guère d'illusions sur l'attention qui sera donnée à notre avis que voici :

Nous sommes opposés à ce projet quelque soit le tracé car il est :

- Anti-écologique : Destruction de tout un pan de notre garrigue avec sa faune, sa flore, ses chemins de randonnée si appréciés, bref, ce qui fait le charme de notre région et de Nîmes qui vient d'être reconnue "ville la plus verte" du Sud.

- Beaucoup trop coûteux ! Nous pensons qu'il serait plus judicieux de consacrer ces crédits exorbitants à un réseau de transport public bien pensé qui inciterait les gens à laisser leur voiture au garage. Votre projet va au contraire augmenter considérablement le nombre de voitures au détriment de notre santé (Air pollué, nuisances sonores etc...)

- Inadapté aux problèmes d'engorgements qu'il est censé résoudre. Des propositions judicieuses plus efficaces et sans doute moins onéreuses sont données pour cela dans les avis ci-dessus dont celui de M. Bernard Président du Comité de Quartier du Védelin auquel nous souscrivons entièrement.

- Les Alésiens sont bien les seuls à applaudir à ce projet mais a-t-on sérieusement pensé à leur cas ? Ceux qui vont sur Montpellier ne passent pas par Nîmes... Ceux qui viennent sur Nîmes ont à présent une belle route pour cela... et enfin pour ceux qui vont côté Est, ne serait-ce pas plus logique de leur faire contourner la ville par une rocade nord-est ?

- Enfin encore une remarque sur l'opportunité de l'urbanisation des Petit et Grand Védelin dans ce contexte. On promet aux futurs habitants "la vie à la campagne tout près du centre vile". Ah ! que la vie va être agréable aux "Roches blanches" à proximité de la rocade !...Mais y aura-t-il des gens assez bêtes pour acheter un terrain à cet endroit ?....

Mesdames et Messieurs les élus, S'il vous plaît.... un peu de bon sens et de considération pour tous les riverains dont vous allez faire le malheur (destruction de leur cadre de vie, expulsions, enfer des travaux) sans être assurés de faire réellement le bonheur de tous les autres !

Mis en ligne le par PONTVIANNE

Bonjour,

Je ne comprends pas l'intérêt de la création d'une nouvelle route alors que l'on pousse de plus en plus les usagers de la route à prendre les transports en commun, que l'on veux baisser les accidents...Ce n'est pas en créant de nouvelles voies que l'on va y arriver, en effet tant que l'automobiliste roulera sans encombre il ne cherchera pas de solution de remplacement, il faut donc que les bouchons perdurent.

Cette déviation va détruire le peu de garrigue qui reste auprès des agglomérations, générer des nuisances ( bruit, pollution...).

Il vaudrait mieux organiser du covoiturage, mettre plus de bus, aménager les deux rond-points (Carémaux et entrée autoroute) les seuls points difficiles du périphérique Ouest.

La création d'une déviation va faire exploser la construction et la magnifique plaine de la Vaunage va disparaître sous le béton et par cette multiplications la circulation sera de nouveau un problème.

Et tout cela pour une perte de circulations sur le périphérique Ouest de moins de 40%.

Cordialement

Hervé PONTVIANNE

Mis en ligne le par Pelatan

Je suis contre ce projet de contournement.

Si néanmoins cette déviation devait voir le jour, qu'elle passe sur le tracé initialement prévu il y a près de 20 ans, c'est-à-dire au plus proche de Nîmes afin d'impacter au minima la garrigue.

Pour éviter les bouchons sur la N 106 et la D 40, il y a d'autres solutions moins coûteuses, plus pertinentes et qui auraient dû être mises en place depuis bien longtemps (pont au rond-point de Carrémeau, accès direct de la zone industrielle de Saint-Césaire à la N 113 ou même l'autoroute,...).

 

Mis en ligne le par Particulier VIERGE - FOURMENT

Mesdames, Messieurs,

Habitant à Caveirac, chemin de la Bergerie, nous sommes tout à fait CONTRE ce projet de contournement Ouest de Nîmes.

Nous avons choisi de nous installer dans cette Commune, pour y passer notre retraite et ceci parce que c’est un endroit privilégié entouré de garrigue et de ses trésors faune et flore réunies, de ces paysages dont on ne se lasse pas, propices à nos nombreuses promenades. La garrigue est notre plus proche voisine. A 50m à peine de chez nous, nous avons des chevaux qui paissent à longueur d’année, des champs d’oliviers, des sentiers où nous pouvons découvrir toutes les richesses de cet environnement.

Cette route à 2x2 voies sera une vraie CATASTROPHE pour la Commune de Caveirac, en détruisant et polluant notre magnifique environnement.

Cette route 2x2 voies va nous coûter un prix exorbitant, va augmenter le flux sur la RD 40 au niveau de Caveirac qui est déjà saturée. Il n’y aura pas que des usagers entrant et sortant de l’A9. Il y aura évidemment des véhicules arrivant d’Alès qui, pour éviter l’autoroute A9 à péage, emprunteront la RD 40 et traverseront le village de Caveirac pour se rendre, par exemple, dans les villes du bord de mer.

Non seulement, on détruit la garrigue, on augmente le flux de circulation sur la RD 40 mais comment peut-on imaginer qu’on puisse construire une route 2X2 aussi proche des différents projets de construction de la Commune. On évoque dans cette concertation les constructions des Roches Blanches mais il y a aussi tous les projets du Cavermel (voir le dernier n° du MAG de Caveirac) où il est prévu de construire : 16 villas (primo accession), 13 villas privées (GGL Cavermel) – 35 villas privées (Secteur Cavermel Nord).

Toutes ces villas juxtaposeront le tout récent Centre Médical de l’Egrégore lui même proche des terrains de tennis de Caveirac, donc aux 1ère loges du tracé de la variante Ouest.

Mesdames et Messieurs, lors de cette concertation, de nombreuses solutions d’aménagement MOINS COUTEUSES, ont été apportées.

MERCI, de laisser notre garrigue à nos futures générations !

Mis en ligne le par FAGES

Bonjour, habitant à Caveirac nous sommes contre ce contournement pour différentes raisons :

- Anéantissement de notre garrigue

- Bruit que cela va engendrer lors des travaux mais également avec l'utilisation de cette route

- L'argent dépensé, coût des travaux astronomique, tout cela avec les impôts que nous donnons

- Circulation importante

Il y a encore bien d'autres raisons pour lesquelles nous nous y opposons.

Mis en ligne le par TEIL

Il est indispensable de réaliser une infrastructure pour désengorger l'arrivée sur Nîmes depuis Alès et inversement.

Cependant, un contournement est me paraît encore plus urgent, de la route d'Alès à Courbessac ou Poulx. Réaliser un rond point à niveaux afin de dévier le rond point de l'avenue Kennedy serait déjà bien.

De plus, afin de réellement rendre l'actuelle route à son trafic local, il est nécessaire d'en profiter pour réaliser plusieurs éléments :

Un parking covoiturage près de la nouvelle entrée de l'autoroute ;

Un parking tram bus à l'entrée de la déviation, avec des lignes de tram qui mènent directement au centre ville, à l'hôpital, St Césaire, ou aux autres zones d'activité.

Mis en ligne le par Morisseau

Je suis contre ce projet.

Mis en ligne le par DELPRAT

bonjour , pour ma part je trouve ce projet nul et non avenant et couterais trops chers cela serais bien de retravaillez a l existant avec nos routes actuelle en les ameliorant styles feux tunnel etcccc et ne pas detruire notre garrigues et animaux ,et ce projet n ammerais rien de bon sur la cd 40 et caveirac , par contre mrs et dames pensez que suivant vos decision nous saurons nous en rappellez aux prochaine election (en esperant que vos publierais mon avis )..LD DE CAVEIRAC

Mis en ligne le par Davin

Bonjour,

Tout a fait d'accord avec ce projet mais il serait utile aussi de penser à une solution pour que la circulation de transit du pays Sommiérois vers Nîmes qui passe par Caveirac trouve une alternative.

Cordialement

Mis en ligne le par Platone

Oui à fond pour, les bouchons sont facteurs d'accidents car les gens vont trop vite après pour rattraper le temps perdu notamment entre Nîmes et Montpellier ou Alès

MERCI

Mis en ligne le par DIRRENBERGER

Ce contournement ouest est incontournable pour le désenclavement d'Ales et des Cevennes au nord de Nîmes.

Ce contournement ouest permettra non seulement de sécuriser les flux de trafic routier mais aussi d'accéder au réseau autoroutier et ensuite gare TGV plus facilement, permettant ainsi le développement économique et touristique du Gard dans sa grande diversité.

Dans une logique de bon sens, merci de tout mettre en oeuvre pour une réalisation rapide de ce tronçon.

Mis en ligne le par TURRET

Bonjour,

Je me suis déplacée ce jour sur la commune de MILHAUD, les agents du service urbanisme ont été incapables de satisfaire à ma requête (ce que je trouve inouî).

J'ai déjà compulsé les documents diffusé sur le net. Mais je n'arrive pas savoir exactement où se contournement doit avoir lieu.

J'ai espéré pouvoir consulter en mairie l'enquête publique qui doit se clôturer le 7 avril prochain mais en vain.

POURRAIS JE AVOIR DES INFORMATIONS PRECISES ?

Mon père, Monsieur Jean STORNO est propriétaire notamment sur la commune de MILHAUD de la parcelle cadastrée Section AI n° 408 lieudit bayle. Ma question est de savoir ou passe le contournement ouest de Nimes ? les divers documents que j'ai consulté sont imprécis ? Je désire savoir où va passer ledit contournement (projets et autres)

J'attends de votre part une réponse claire

Dans cette attente

Mme TURRET

Ps Vous pouvez me joindre par courrier au 188 Chemin des prairies à ALES (30100) ou par e mail à l'adresse suivante "jacky.turret@orange.fr"

Mis en ligne le par Del Borrello

Oh oui je suis pour le contournement. On parle de pollution et on met 1h pour faire 20 kms. Vite.

Mis en ligne le par Kreikemeier

Je suis pour le contournement.

Mis en ligne le par Santamaria

Je suis favorable à ce contournement mais je pense qu'il faut raccourcir aussi les km pour l'accès de l'autoroute entre Ales et l'entrée à Nimes.

Mis en ligne le par RESPONSABLE ASSOCIATIF SPORTIF BOSQUIER

La déviation OUEST DE NIMES pour quoi faire ?

A en croire la plaquette éditée à grands frais par les agglos de NIMES, ALES et les autres collectivités concernées cette rocade qui relierait la fin de la nationale 106 à la commune de MILHAUD est devenue indispensable pour résoudre les problèmes de circulation entre les 2 métropoles gardoises.

Qu’en est-il vraiment.

On ne peut nier que le trafic sur cet axe est chargé mais guère plus que celui du CD40 qui relie Nimes à SOMMIERES.

Pour être un utilisateur parfois plusieurs fois par jour de la portion entre le rond point de Carémeau et celui de l’autoroute, il est évident que les problèmes de circulation résident à ce dernier.

Le flot de voitures descendant vers le sud étant constamment interrompu par celui qui roule sur le périphérique. Le ralentissement à ce niveau ayant des répercussions plus haut. J’ai ben dit « ralentissement » car en de ça 10mn, pour faire ce trajet on ne peut parler de « bouchon »

Alors la déviation s’impose-t-elle comme solution incontournable ?

1/ Observons de plus près la situation.

• Les ralentissements interviennent certains jours à certaines heures. Le reste du temps la circulation est fluide (5mn pour faire le trajet Caveirac Autoroute)

• Pourquoi autant de voitures ? Une déviation a pour objet de contourner une ou plusieurs

agglomération pour permettre une circulation moins dense entre deux points.

Or dans le cas présent la provenance et les destinations des utilisateurs sont multiples :

Prendre le périphérique pour se rendre en Ville Active/Cap Costières. La ville de NIMES ayant fait le choix de sortir les véhicules du centre ville a permis un développement à outrance des grandes enseignes (tuant au passage le petit commerce).

Contrairement à Montpellier où ces enseignes s trouvent loin du cœur de la ville, à NIMES elles sont tout proches. Ce qui incite les habitants des commues environnantes et notamment celles de la Gardonnenque à s’y rendre en voiture.

Venir travailler à NIMES et dans les communes du Sud de NIMES avec son véhicule.

Aujourd’hui, rien n’est fait pour faciliter un mode de déplacement moins polluant. Nos politiques ont deux langages. D’un côté, on nous rabat les oreilles avec la pollution, les particules fines, la nécessité de diminuer le « tout voiture ». De l’autre côté, on ne fait rien pour changer les choses. Pire même on créerait un axe qui faciliterait l’utilisation de véhicules personnels

Quand on voit la ville de NIMES incapable malgré la place existante de créer un « vrai parking » à l’entrée de l’autoroute NIMESOUEST pour faciliter le covoiturage, quand on entend les utilisateurs de la ligne de chemin de fer ALES NIMES (qu’on voulait un temps supprimer) se plaindre de ne pas avoir de parkings dignes de ce nom pour prendre le train.

On ne peut Prendre l’autoroute. La plaquette indique le nombre de véhicules entrant à la sortie NIMES OUEST. Reste à savoir leur destination Vers Orange, vers Marseille ou vers Montpellier ?

Tout ça pour dire que tous ces véhicules ne sont pas des « utilisateurs potentiels » de cette fameuse déviation OUEST car beaucoup conducteurs ne seront pas prêts à faire une dizaine de kilomètres supplémentaires.

2/ Le nœud du problème le rond point de l’autoroute

Il y a quelques années, un projet de voie aérienne avait été lancé au rond point de Carémeau pour faciliter la circulation. Il a été remplacé….par un rond point à feu.

Il est regrettable qu’aujourd’hui la seule solution qui nous est proposée soit la destruction d’une partie de la garrigue, l’éloignement d’une partie de la circulation de la ville de NIMES quitte à venir « polluer » les communes voisines.

3/ un coût exorbitant : 185 millions d’euros (prévision). Il y a fort à parier que la facture

(voir les travaux du contournement autoroute et voie TGV) soit plus salée à la sortie.

Une chose est sûre : l’argent du contribuable ne coûte pas cher à nos politiques qui le dépensent.

Il n’y a qu’à voir le nombre de projets (gares TGV, aéroport villes nouvelles) qui se sont avérés être un fiasco, un gouffre financier pour avoir été proposés des cabinets d’experts promettant des développements exceptionnels suite à la réalisation de ces projets.

Ayons en mémoire, celui réalisé il y a une quinzaine d’années qui «prédisait » un développement exponentiel de la Vaunage annoncée comme « future banlieue de MONTPELLIEIR ».

On voit qu’il n’en est rien aujourd’hui.

4/ Les incidences sur l’environnement et la population

Qu’on ne s’y trompe pas, La véritable motivation de la ville de NIMES à travers l’agglo est de continuer à chasser du territoire communal, tous les véhicules en « transit »

Quitte à l’envoyer chez son voisin ! Car il est là le problème. Pour générer une « pseudo consultation de la population » on lui met entre les mains deux tracés. Prouvant de fait que la déviation est actée.

« Pseudo consultation » car comme il en est désormais de coutume dans ce type de rencontre. Un camp expose son projet, on donne la parole aux personnes concernées puis on continue ce qu’on avait décidé de faire.

Au passage, il est à noter l’absence à la réunion de Caveirac (seule commune réellement impactée par le projet) des élus de la ville d’ALES et de NIMES par ailleurs présents aux autres concertations. Courage, fuyons ! Cela prouve bien la réelle importance par nos politiques des ces réunions.

Que ce soit l’un ou l’autre tracé, la question aujourd’hui n‘est pas là ! L’un est l’autre impliquent une destruction massive de notre garrigue et le passage de cette 2x2 voies à proximité (voire sur) de propriétés bâties depuis longtemps (dont certaines sont à moins de 300m de l’infrastructure)

Pour ces personnes (dont le nouveau bâtiment de « soin de suite » de l’hôpital, le bruit (aggravé par un tracé en combes), la pollution, l’expropriation seront le quotidien à venir.

Il faut savoir aussi que si on tient pour acquis le projet (l’un touchant NIMES l’autre CAVEIRAC), le choix du projet, sera vite fait.

Quand on connaît les moyens de pression exercés par les responsables de l’agglo sur les petites commues (financiers en particulier) pour faire passer certains dossiers, quand on voit que la commune des NIMES vient de mettre en chantier un vaste projet immobilier à proximité, les dés sont d’ores et déjà jetés.

Pour cela, en tant que responsable associatif, utilisateur régulier à titre personnel mais aussi dans le cadre du fonctionnement de l’association de l’espace « confisqué » par le projet, je demande que l’on y renonce et que l’on utilise l’argent prévu à développer :

• Des moyens de transports collectifs moins polluants que la voiture et adaptés aux besoins des utilisateurs.

• Une nouvelle distribution routière au rond point de l’autoroute

Pour terminer, je tiens à préciser que cette contribution est faite à titre personnel et qu’elle n’engage pas l’association dont je fais partie par ailleurs organisatrice de 2 épreuves de course à pied dont les parcours seront directement impactés par ce projet.

Mais c’est vraiment anecdotique par rapport aux autres conséquences pour la population énoncées ci-dessus.

JP BOSQUIER

Responsable associatif - CAVEIRAC